HERBERT LEONARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HERBERT LEONARD

Message  Stephane le Mar 19 Sep 2006 - 6:29



Herbert Léonard, de son véritable nom Hubert Loenhard est né à Strasbourg le 25 février 1947.

La carrière d’Herbert Léonard est manifestement placée sous le signe de l’amour. De son premier succès «Quelque chose en moi tient mon cœur» qui lui a ouvert les portes du hit-parade dès 1968 jusqu’à ce nouvel album «Génériquement Vôtre», il confirme son attachement aux mélodies et aux textes emprunts de romantisme.

Herbert Léonard fait partie des « performers » : Ces artistes dont la voix mais surtout l’interprétation font d’une chanson un «tube». En 1980, lorsque Vline Buggy découvre un jeune compositeur de talent nommé Julien Lepers, elle n’hésite pas à contacter Herbert qui se consacre alors exclusivement à sa passion, le journalisme aéronautique. Persuadée de l’alchimie entre le chanteur et ces compositions, elle devient sa productrice. Intuition payante, l’album «Pour le plaisir» devient disque d’or avec plus de 300 000 copies vendues. L’artiste reçoit même l’oscar de la chanson française et le Silver Price au Tokyo Music Festival. Cette consécration internationale confirme un succès hexagonal qui ne va cesser de se confirmer…. Suite à un terrible accident de voiture en 1971, qui failli le tuer mais qui lui laissa de lourde séquelles , Herbert léonard fait sa "traversée du Desert" . Traversée qui prendra fin avec le tube " Pour le plaisir"

En 1983, l’album «Ça donne envie d’aimer» et le single «Amoureux fous» interprété en duo avec Julie Piétry, perpétuent son image de chanteur de charme.

Mais chez Herbert, cette appellation prend une dimension toute particulière ; son feeling le rapproche d’une tradition plus américaine : celle des crooners. De quoi plaire à Vladimir Cosma qui signe en cette année 1985, le générique de la série «Châteauvallon». Le célèbre compositeur cherche une voix susceptible de coller aux envolées instrumentales de «Puissance et Gloire». La collaboration du mélodiste et de l’interprète détonne : le succès est une nouvelle fois au rendez-vous…

Parti conquérir un Canada toujours friand de grandes voix, Herbert devient chanteur n°1 au Québec. Un titre qu’il entend faire valoir en France. Si nul n’est prophète en son propre pays, l’album «Laissez-nous rêver» dément quant à lui cet adage : les quatre simples («Sur des musiques érotiques», «Laissez-nous rêver », «Quand tu m’aimes», «Tu ne pourras plus jamais m’oublier») qui en sont tirés, caracolent aux meilleures places du Top 50. Le sulfureux clip de «Sur des musiques érotiques» marquera d’ailleurs les esprits : la sensualité de son univers et de sa voix se renforcent.

Ses longues tournées en contrées canadiennes bercées par le rythm’n’blues vont clairement l’influencer. Son penchant pour les atmosphères suaves s’accentue…

L’expérience acquise au cours de ces dernières années conjuguée à son charisme scénique le font choisir comme nouvel interprète du rôle de «Frolo» au sein de la troupe de «Notre dame de Paris». Il accède, de la sorte, à un registre plus sombre.

Dans le même temps, «Génériquement Vôtre» lui offre la possibilité de revisiter plusieurs standards du patrimoine télévisuel francophone. On retrouvera parmi eux «L’amour en héritage» ou «Terre Indigo» et son tube «Puissance et gloire». S’il est question de télévision avec ce nouvel album, c’est encore la passion qui domine. Un hommage au «mouvement du cœur» par celui qui en fait, depuis ses débuts, l’emblème de sa carrière.

Titres présents dans le Top:



Puissance et gloire (Entré le 07 Avril 1985) VOIR LE CLIP
avatar
Stephane
Fondateur

Nombre de messages : 6851

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum